Publié le 13 octobre 2015

Donatas Kaktus

10 bonnes raisons d’être Lisztomaniaque !

Alors que sonnent les premières notes de l’automne, le festival des Lisztomanias de Châteauroux accorde ses pianos pour célébrer, durant 6 jours, l’une des premières stars de la musique classique : Franz Liszt. À partir du 26 octobre, Châteauroux s’emplit d’une fièvre douce et musicale qui réjouit le cœur des mélomanes depuis déjà plus de 10 ans ! Il y a des tonnes de bonnes raisons pour ne pas manquer cet événement, en voici 10 qui finiront de vous convaincre.

Du 26 octobre au 31 octobre 2015

1. Le festival des Lisztomanias est unique en Europe

Ce n’est pas le tout de le dire, il faut aussi le prouver… Et bien sachez que ce festival a été initié par Franz Liszt lui-même ! Proche ami de George Sand, il avait eu le projet en 1844 de créer un festival à Châteauroux avec la complicité de l’écrivaine installée à Nohant. Peu de festivals peuvent revendiquer une telle paternité !

Lisztomanias à Equinoxe, Scène Nationale

Lisztomanias à Equinoxe, Scène Nationale © Droits réservés

2. Liszt est la première rock star de la musique

Disons qu’avant le 19ème siècle et son remue-ménage fantasque à base de liberté artistique, les artistes étaient plutôt « académiques ». Liszt, lui, est un virtuose. Charismatique, il enflamme les foules, idole des femmes et de tout le monde d’ailleurs… Pianiste de génie, il révolutionne la composition. Avez-vous déjà tenté de jouer l’une de ses partitions ? Essayez et vous comprendrez 🙂 Seuls les musiciens géniaux peuvent rendre toute la puissance de son oeuvre…

Franz Liszt

Franz Liszt © Droits réservés

3. D’autres stars du piano s’y retrouvent…

Pour qui aime le piano, le festival des Lisztomanias est un peu le Printemps de Bourges des fans de musique actuelle. De grands pianistes s’y retrouvent, comme cette année Pascal Amoyel avec son tout nouveau spectacle ludique autour de Liszt, « Le Jour où j’ai rencontré Franz Liszt », présenté en avant première le lundi 26 octobre.

Je réserve ma place maintenant !

Pascal Amoyel © Droits réservés

Pascal Amoyel © Droits réservés

4. …et d’autres instruments aussi !

Si le piano est roi, le festival métisse les genres passant de l’orchestre de chambre au trio de jazz. C’est le moment de souligner un temps fort de la programmation : « Classique en Jazz » le jeudi 29 octobreDimitri Naïditch et son trio jazz passeront le répertoire classique au fil de leur fantaisie créatrice…

Je réserve ma place maintenant !

Dimitri Naïditch et Gilles Naturel

Dimitri Naïditch et Gilles Naturel / Trio Naïditch © Droits réservés

Arthur Alard

Arthur Alard / Trio Naïditch © Droits réservés

5. Avec Liszt, on joue aux poupées russes

Comme les poupées russes, Franz Liszt a une personnalité multiple et unique à la fois. C’est pourquoi chaque année, le festival choisit un thème apportant un éclairage particulier sur la vie artistique du musicien. Pour cette édition, la programmation sur le thème « La Russie de Liszt » rend hommage à la musique russe qu’il a influencée. Tchaikovski, Chostakovitch, Prokofiev, Scriabine, Rachmaninov et Stravinski sont au programme !

Consulter la programmation

6. On rencarde ses amis au café-concert

Avouez que c’est plutôt sympa de se retrouver pour boire un verre entre amis sur fond de musique classique. Les café-concerts auront lieu au restaurant Le Piano et au café-bar Le Saint-Hubert à Châteauroux.

Café-concert des Lisztomanias

Café-concert des Lisztomanias © Droits réservés

Rencardez aussi vos amis pour le cocktail musical qui ouvre le festival le lundi 26 octobre à 18h, un moment convivial en perspective : Je participe !

7. Des concerts gratuits…

On ne vous l’a pas encore dit mais Liszt était aussi généreux (trop de qualité pour un seul homme !). Pas question donc de réserver la musique classique aux seuls initiés ! Les jeunes virtuoses de « l’Académie Liszt », sous la direction de Giovanni Bellucci, se donnent en concert dans les cafés de la ville !

8. …et des places à moins de 20 € !

Vous en connaissez beaucoup, vous, des festivals où on peut assister à des concerts classiques sans se ruiner ?

Impromptus de la Chapelle

Impromptus de la Chapelle © Hellio et Van Ingen

9. La musique classique est bonne pour le moral

Et ça c’est plutôt une bonne nouvelle car en général avec l’arrivée de l’automne on se sent un peu patraque pour ne pas dire mélancolique… Une bonne dose de musique classique et on est regonflé pour passer sereinement le « solennel adagio de l’hiver »…

L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver.
George Sand

10. À l’entracte, on visite Châteauroux

On ne le dit pas assez mais la ville mérite le détour. Pour vous en convaincre lisez notre Tour des Villages à Châteauroux !

Eglise Notre-Dame de Châteauroux

Eglise Notre-Dame de Châteauroux © Jean-David et Anne-Laure

Achetez vos billets dès maintenant !
Billetterie en ligne


Infos pratiques

Lisztomanias de Châteauroux
Les Lisztomanias ont lieu à Equinoxe Scène Nationale, à la Chapelle des Rédemptoristes et dans les cafés de la ville
Renseignements à l’Office de Tourisme de Châteauroux
Tel : 02 54 34 10 74
accueil@chateauroux-tourisme.com

 

  • 13 octobre 2015
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Pas de commentaire

Membre de Berry Province parce que le Berry est un peu ma terre natale, que j'y cultive mes plus beaux souvenirs. Parce que la campagne est belle, que sa beauté est attachante, qu'on n'est jamais à l'abri d'une belle rencontre. Et surtout parce qu'en Berry même les arbres ont une âme !


Ajouter un avis