Publié le 29 décembre 2015

Gastronomie berrichonne

12 mots typiques de la gastronomie berrichonne

En vadrouille à la campagne pour glaner quelques expressions typiquement berrichonnes, nous nous sommes rendus dans les cuisines de nos vieilles chaumières pour vous proposer ce petit lexique culinaire en patois berrichon. Des mots gourmands et parfois drôles que l’on entend souvent au détour d’une phrase et que tout bon berrichon se doit de connaître !

1. « Un p’tit mangement »

Ad2T du Cher

Ad2T du Cher

Les berrichons aiment inviter l’ami à leur table pour tazonner autour d’un « p’tit mangement » simple et convivial ! Sortez les galettes de pommes de terre, pâté de pâques et salade de lentilles vertes (du Berry bien sûr), on va se régaler !

2. « Les oeufs à la couille d’âne »

© davidandbevtravel via Flickr

© davidandbevtravel via Flickr

Le nom n’est pas très académique, on vous l’accorde, mais on ne peut décemment ignorer ce monument de notre gastronomie locale : les oeufs pochés dans le vin rouge… Un régal !

Par ici la recette : http://www.mamina.fr/article-24516635.html

3. « L’fromage de chieuv' »

© AB photo-graphiste

© AB photo-graphiste

En Berry, une chèvre est une chieuv’ et puis c’est tout ! On ne pas se priver de vanter les mérites de notre savoir-faire : le Berry compte 3 AOP sous la cloche ! Autant dire que les berrichons sont intraitables sur le fromage de chèvre.

En savoir plus sur notre trilogie caprine :
Le Crottin de Chavignol
Le Valençay
Le Pouligny Saint-Pierre

4. « Un vrai mangeux d’luma ! »

© raz1940 et Charlotte via Flickr

© raz1940 et Charlotte via Flickr

Personne n’ignore en Berry que le vrai nom du luma est l’escargot ! À Cluis, petit village du Sud du Berry, on l’apprécie tellement que les habitants lui dédient chaque année une grande cérémonie festive : la fête du luma qui, depuis 1954, attire des milliers de visiteurs le week-end du 1er mai.

5. « L’miot ou l’migeot »

© Jopa Elleul via Flickr

© Jopa Elleul via Flickr

Parfois appelé « migeot », « miget » ou « trempée », le miot est une recette rustique issue des fermes berrichonnes, le travailleur en raffolait ! Lors des chaudes journées d’été, il prenait du pain qu’il trempait dans le lait frais ou le vin rouge. Pour les berrichons pur souche, la saveur du miot s’accompagne toujours d’un petit sentiment de nostalgie…

6. « Les lichouneries »

© Ad2T du Cher

© Ad2T du Cher

On les adore au moment du café (servi obligatoirement dans un mazagran !). Les lichouneries sont de petites gourmandises comme les délicieuses Forestines de Bourges à la douceur sucrée 🙂

En savoir + sur les Forestines

7. « L’jus d’poume »

© AB photo-graphiste

© AB photo-graphiste

Fruit sans doute le plus fréquent en Berry, la poume se décline en de nombreuses variétés : la r’nette, la poume d’api, la croueille (sauvage)… sans oublier la poume de la Saint-Martin qui se récolte avant les grands froids et se mange en hiver. À Neuvy Saint-Sépulchre, on trouve les meilleurs « faiseux » de jus d’poume avec la Société pomologique du Berry. Citons également les vergers de Saint-Martin d’Auxigny, très réputés.

8. « La tarte aux barriaux »

© ADT de l'Indre

© ADT de l’Indre

Le mot barriaux en berrichon désigne de petites barrières. La tarte aux barriaux est donc une tarte, traditionnellement aux pruneaux, que l’on habille de petites bandes de pâte formant des croisillons, les « barriaux ».

9. « Les noués des neyers »

© AB photo-graphiste

© AB photo-graphiste

Fruits du « neyer » (noyer) et cousines des « nousilles » (noisettes), la noué est utilisée en Berry pour la production d’une huile fort réputée, de fabrication artisanale et commercialisée dans le monde entier : l’huile de noix Vigean. A Pesselières, tout près de Sancerre, on peut même apporter ses cerneaux au moulin pour fabriquer sa propre huile.

10. « L’jau »

© Jean-Marc Linder via Flickr

© Jean-Marc Linder via Flickr

L’père jau, on préfère l’avoir dans son assiette qu’à chanter à pas d’heure dans la basse-cour ! Cheu nous, on le cuisine au vin et au sang, on appelle ça « le Coq en Barbouille ».

Par ici la recette : http://www.berryprovince.com/deguster-et-partager/livre-de-recettes/le-coq-en-barbouille

11. « L’citrouillat »

© ADT de l'Indre

© ADT de l’Indre

Le Berry est un pays de citrouilles et cucurbitacées, réputé pour sa courge Sucrine à la chair fine, tendre et sucrée. Elle s’utilise en salé / sucré et sert notamment à la confection du citrouillat, sorte de tourte traditionnelle berrichonne. 

La recette de nos grand-mères : http://www.gilblog.fr/a_table/la-recette-du-citrouillat.html

12. « L’radillat »

© Boulangerie-Pâtisserie Joël PREVAUTEL à Nohant-Vic

© Boulangerie-Pâtisserie Joël PREVAUTEL à Nohant-Vic

On ne pouvait clore ce chapitre culinaire sans évoquer le radillat ou « pain bénit » que l’on trouve dans toutes les boulangeries de nos villages. Ami des cérémonies en tout genre, il se mange au petit-déjeuner, à l’apéritif et même à tout moment de la journée, parfois jusqu’à être repu. Un conseil : mieux vaut le détendre avec du lait pour éviter l’effet « coupe-faim » !

Vous connaissez d’autres mots ou expressions ? N’hésitez à les partager dans les commentaires !

  • 29 décembre 2015
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • 15 commentaires

Membre de Berry Province parce que le Berry est un peu ma terre natale, que j'y cultive mes plus beaux souvenirs. Parce que la campagne est belle, que sa beauté est attachante, qu'on n'est jamais à l'abri d'une belle rencontre. Et surtout parce qu'en Berry même les arbres ont une âme !


Commentaires - 15 commentaires

SOUBRAS Rose Marie -

je rentre d'un séjour d'un mois passé dans ma famille dans le Berry,j'y suis née,ces mots m'ont ravis. J'ai la nostalgie, c'est tellement beau le Berry, c'est un paradis.J'habite maintenant le Gard . Merci


A.M. -

Petite précision pour un commentaire lu plus haut. La tarte tatin vient de Lamotte-Beuvron et est donc solognote, pas berrichonne. Il est donc tout à fait normal qu'elle ne soit pas citée ici.


viette.claudine -

Ma grand mère que je pense bérichonne me faisait des <> quand j'étais enfant. Est ce une recette bérichonne? Si oui j'aimerais bien en retrouver la recette. Merci à la personne qui poura me renseigner


Poirier Joëlle -

Parisienne, adoptée par le Berry depuis longtemps j'ai beaucoup apprécié votre rubrique. J'ai retrouvé un peu du langage de mes chers voisins, agriculteurs du cru ! Mais n'avez vous pas oublié LA TARTE TATIN ? très emblématique de la région mais peut être plus solognote que berrichonne ?


roberta -

pur produit berrichon je suis nee a deols je suis turquine et j aime le berry


Bry Jean Louis -

Le Sanciau : dernière crêpe épaisse avec de fines tranches de pomme, faite avec le reste de pâte


Bry Jean Louis -

Le Sanciau : dernière crêpe épaisse avec de fines tranches de pomme, faite avec le reste de pâte


chapeau -

Bonjour et bonne année. Comme pour la "poume", on dit "tazouner"! De même que pour "l'pére jau", c'est "l'pée jau" ainsi que "la mée treue" pour "la mère truie" Merci pour ce rappel berrichon.


Paquet -

ma maman était native du Châtelet en Berry ,et toute mes vacances ce les passaient à Charasse ,que du bon .


cartier jacques -

essayez de trouver ( la cuisine ! c'est tout un poème ) par madeleine DOUCET les recettes sont en vers et en patois Berrichon c'est édité par les éditions du Trèfle et imprimé par C.P à St-Satur avec en prime 200 mots de patois pour pouvoir comprendre toutes les recettes


PINET -

Très bonne documentation,articles intéressant, content de retrouver des mots de patois du Berry de mon enfance moi qui suis exilé en Bretagne.Continuez.... Jack.


jean claude -

les noués sont aussi appelées calons, le miot est aussi appelé trempé,


Catherine MENARD -

Cherbourgeoise d adoption, quel,plaisir de relire ces mots de patois berrichons ! Vous m avez fait sourire !


    Aurélia (Abonné) -

    Nous en sommes ravis :)


Ajouter un avis