Publié le 4 juillet 2016

Le jardin secret de George Sand à Nohant

Quelle métaphore correspond mieux à l’âme du Berry que celle tirée du livre de Voltaire « Il faut cultiver son jardin » ? Lieux d’inspiration tirés de l’imagination de George Sand, les jardins du Domaine de Nohant évoquent les bonheurs simples de la vie à la campagne. A Nohant, la nature resserre ce que la ville disperse, comme un refuge naturel pour la romancière et les nombreux artistes en visite chez elle. Suivons-les !

Un jardin d’écrivain

A Nohant, George Sand se sentait dans son élément parmi les bois, les prés et les rivières du Berry. On connaît la romancière et ses passions tumultueuses, moins le lien privilégié qu’elle entretenait avec la nature.

Jardins du Domaine de George Sand à Nohant - © ADTI - Hellio et Van Ingen

Jardins du Domaine de George Sand à Nohant – © ADTI – Hellio et Van Ingen

George Sand s’intéresse tout particulièrement aux minéraux, aux papillons (qu’elle va cueillir au filet à Gargilesse) et aux fleurs. A Nohant, elle cultive avec passion son jardin faisant des expériences d’acclimatation des plantes, travaillant le potager destiné à nourrir toute la famille Sand. La roseraie se compose d’espaces fleuris entourés de buis.

Le jardin et le verger rustique exprime magnifiquement la philosophie de George Sand à l’égard de la nature. Un développement sauvage à peine domestiqué par la main de l’homme. « Laissez verdure » disait-elle.

Domaine de George Sand à Nohant - © ADTI - Hellio et Van Ingen

Domaine de George Sand à Nohant – © ADTI – Hellio et Van Ingen

Sous les frondaisons de Nohant

Le jardin découvert sur le ciel laisse bientôt place à un jardin couvert par les frondaisons. On s’y repose, assoupi sous les deux grands cèdres que Sand plante à la naissance de ses enfants. On y disserte aussi sous les tilleuls odorants. Car ce lieu est aussi touchant et inspirant pour tous les artistes qui se rendront chez elle : Delacroix notamment qui y a son atelier de peinture, Liszt, Flaubert et surtout Chopin qui y passe sept étés.

Domaine de George Sand à Nohant - © ADTI - Hellio et Van Ingen

Domaine de George Sand à Nohant – © ADTI – Hellio et Van Ingen

Terminez la visite en poussant jusqu’au petit cimetière où repose l’écrivain, un autre jardin, secret celui-ci où s’élèvent majestueux les ifs centenaires.

Le domaine de George Sand appartient aujourd’hui au Centre des Monuments Nationaux qui en assure la conservation. Eric Weinling, jardinier en chef du Domaine de Nohant perpétue sa mémoire végétale avec une affection toute particulière pour ce jardin à la rusticité charmante.

Eric, le jardinier du jardin de la Maison de George Sand - © ADTI Hellio et Van Ingen

Eric, le jardinier du jardin de la Maison de George Sand – © ADTI Hellio et Van Ingen

Retrouvez toute l’actualité de la Maison de George Sand ici.

Vous aussi vous aimez les jardins du Domaine de George Sand ? Dites-le dans les commentaires ci-dessous !

  • 4 juillet 2016
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Un commentaire

Membre de Berry Province depuis plus de 15 ans, je ne compte plus les générations de berrichons dont je suis originaire : elles sont ancrées en moi comme la lumière, les paysages, le patrimoine ou la gastronomie qui composent ce Berry si attachant.


Commentaires - Un commentaire

Mireille BALLEREAU -

Mon jardin préféré en Berry !!! Paisible, laissant place à la rêverie et à la nature domestiquée juste ce qu'il faut, mais pas trop. Un lieu magique empreint de liberté et de l'esprit d'une grande dame pionnière de l'émancipation des femmes !


Ajouter un avis