Publié le 20 novembre 2015

Truffe

La truffe, l’or noir du Berry

La truffe fait partie de ces secrets de terroir qui exaltent les sens et attisent la curiosité. Que l’on s’en réfère aux manuels truficoles vieux d’un siècle ou aux conseils de trufficulteurs passionnés, le mystère reste entier ! Seule certitude, la culture de la truffe en Berry ne date pas d’hier. On en trouvait près de deux tonnes au 19ème siècle dans toute la Champagne berrichonne. George Sand, qui aimait s’en régaler, l’avait baptisé la « pomme féerique ».

La truffe : un diamant noir ?

Utilisée en gastronomie depuis des siècles pour sa saveur et son parfum puissants, la truffe se taille une place de choix dans les menus de fête de fin d’année. C’est pourrait-on dire la cerise sur le gâteau, le « petit plus » qui excite les papilles et parfait les mets les plus simples. Mais qu’on ne s’y trompe pas, si la truffe est bien un produit d’excellence, elle n’est pas un luxe réservé !

Truffe noire du Berry

© AB photo-graphiste

Le caractère aléatoire de sa production en fait un produit rare :

Une fois que l’on a planté les chênes, il faut attendre 10 ans avant les premières récoltes et on estime que seulement un chêne sur quatre donnera des truffes, explique Jean Borello, Président de l’Association des trufficulteurs de Champagne berrichonne.

Quand c’est le cas, il faut s’estimer chanceux car certaines truffières ne donnent rien. Il est impossible de percer le mystère d’une truffière prospère !

La rareté justifiant le prix, les truffes Tuber Melanosporum (celles cultivées en Berry), sont vendus entre 400 et 900€ sur les marchés de particuliers. Mais rassurez-vous ! Comme tous les produits d’excellence, seuls quelques grammes suffisent pour faire un délicieux repas truffé !

Le conseil du trufficulteur : Profitez des mois de janvier et février pour consommer une truffe à pleine maturité, aux arôme et parfum puissants ! Une précieuse astuce pour le porte-monnaie car, après les fêtes de fin d’année, la truffe est vendue moins chère sur le marché.

Et pour en savoir plus sur les méthodes de culture de la truffe et la meilleure manière de la consommer, + d’infos ici :
http://www.berryprovince.com/deguster-et-partager/gastronomie-du-berry/la-truffe-noire-du-berry

La Champagne berrichonne, une terre à truffes

Avec ses milliers d’hectares de terres argilo-calcaires superficielles, la Champagne berrichonne était jadis terre à truffes.

Truffière

© ADT de l’Indre

La disparition progressive de cette production, tout au long du 20ème siècle n’a cependant pas découragé les quelques passionnés champenois réunis au sein de l’Association des Trufficulteurs de la Champagne berrichonne. Avec près de 150 000 chênes verts replantés il y a 10 ans, le Berry a réussi le pari de restaurer la culture de la truffe !

Trufficulteur Berry

© ADT Indre

Parmi les 100 adhérents de l’association, 70 planteurs et une dizaine de producteurs veillent à la mycorhization de leurs chênes et au devenir du tubercule miraculeux…

Les marchés de la truffe en Berry

Créé il y a 15 ans à l’initiative de l’Association Truffes-Lentilles, le marché de la truffe à Issoudun s’inscrit depuis 10 ans parmi les quelques marchés contrôlés de France. Au total, environ 30 kg de truffes sont présentées sur ce marché dont la truffe noire du Berry aux côtés de la truffe périgourdine, charentaise et tourangelle.

Truffes du Berry

© Droits réservés

Rendez-vous donc le dimanche 20 décembre autour d’un programme truffé à souhait : vente de truffes, lentilles vertes et vins du Berry, de produits de Noël, conseils d’experts, animations et démonstrations, ateliers gastronomiques, dégustations de mets truffés sur les stands…

Marché à partir de 9 h 30, au Pepsi d’Issoudun (Palais des expositions Palais des sports). Entrée 3 euros. Repas « Tout truffes » à 25 euros.

Et pour en profiter un maximum, optez pour notre séjour événementiel « Complètement truffé » à seulement 69€ par personne. En savoir + ici :
http://www.berryprovince.com/sejour-completement-truffe-12062

 

Comme la truffe, les marchés prospèrent avec d’autres rendez-vous plus intimistes :

– Samedi 16 janvier à la salle des fêtes de Lapan – (+ de 400 visiteurs en 2015 !)

– Samedi 13 février à Bourges (salle du Duc Jean) – une première en 2016 !

Les marchés sont l’occasion idéale d’aller à la rencontre des producteurs, d’échanger de précieux conseils et savoureuses recettes !

Si vous êtes un amateur de truffes, que vous avez une idée de recette à proposer à nos lecteurs, n’hésitez pas à nous l’indiquer en commentaire ci-dessous !

  • 20 novembre 2015
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • 3 commentaires

Membre de Berry Province parce que le Berry est un peu ma terre natale, que j'y cultive mes plus beaux souvenirs. Parce que la campagne est belle, que sa beauté est attachante, qu'on n'est jamais à l'abri d'une belle rencontre. Et surtout parce qu'en Berry même les arbres ont une âme !


Commentaires - 3 commentaires

Morineau -

Bonjour je vous ai téléphoné au mois de mai .j zi trouvé des truffes dans mon terrain à Corquoy .je ne sais si elles sont bonnes...tenez moi au courant pour vous en apporter un examplaire...tel 0611029203


BARRIQUAND Pierre-Jean -

berrichon d'origine (Bourges 1949) j'aimerais connaître date et adresses des différentes manifestations concernant la "Truffe Berrichonne". Dans l'attente de vous lire bien vite...


    Aurélia (Abonné) -

    Bonjour ! Le marché de la truffe à Issoudun aura lieu le dimanche 20 décembre à partir de 9h30 au Pepsi d'Issoudun (36). Celui de Lapan aura lieu le samedi 16 janvier (matin) à la salle des fêtes de Lapan (18) et nous n'avons pas encore les dates pour le marché de Bourges mais nous renseignerons l'article dès que nous en saurons plus. Belle journée, Aurélia de Berry Province


Ajouter un avis