Publié le 30 mai 2017

Martha Argerich - ©Adriano Heitman

Nohant Festival Chopin 51ème édition

Héritier des prestigieuses manifestations qu’ont été les Fêtes romantiques de Nohant et les Rencontres internationales Frédéric Chopin,  le « Nohant Festival Chopin » célébrera cette année la 51ème édition d’un événement  culturel majeur de renommée mondiale. Pendant deux mois la ville de La Châtre et Nohant, le village cher au cœur de George Sand, et plus particulièrement le domaine, son « nid douillet », vont redevenir le cœur battant du Romantisme dont Chopin reste une effigie majeure universellement reconnue.

Nohant © Arnaud-Galy

Nohant © Arnaud-Galy

 Chopin chez George Sand

Au premier étage de la maison de Nohant, deux portes capitonnées laissent filtrer quelques notes de musique. George Sand s’affaire dans la demeure pendant que Chopin écrit les plus belles pages musicales de son oeuvre… Durant sept ans, les deux génies de la période romantique s’unissent dans une complicité artistique et intellectuelle totale. Un héritage que le festival Chopin fait revivre chaque année en y associant les autres grands génies de la musique et de la littérature romantique.

Yves Henry © Nohant festival Chopin

Yves Henry © Nohant festival Chopin

 Romantismes en liberté

Placée sous le thème « Romantismes en liberté », cette 51ème édition réunit près de 50 artistes, musiciens, comédiens et auteurs, afin de proposer tous les week-ends de juin et du 19 au 25 juillet plus de 30 événements, dont 22 concerts, des conférences, des masterclasses publiques, une promenade littéraire et musicale… Elaborée par Yves Henry, Président du Festival, et Jean-Yves Clément, directeur artistique, la programmation garantit des temps forts, avec des concerts et récitals classiques, piano et violon, de très haute tenue mais aussi des événements, dont un hommage à Maria Callas par la soprano Béatrice Uria-Monzon et un concert du mythique clarinettiste Karl Leister.

Béatrice Uria-Monzon- © Philippe Gromelle

Béatrice Uria-Monzon- © Philippe Gromelle

Belles lettres à Nohant

La formule des concerts littéraires et des causeries-rencontres donnera au public l’occasion exceptionnelle de découvrir et partager des regards sur le Romantisme avec le philosophe et écrivain Michel Onfray, de faire connaissance avec Nathalie Rykiel, femme de mode et écrivain, d’écouter le comédien Robin Renucci récitant de textes de Franz Kafka et même de participer à une balade nocturne dans le parc du domaine en compagnie des Gâs du Berry et du comédien Nicolas Vaude.

Robin Renucci © JC Bardot

Robin Renucci © JC Bardot

Du côté de chez George

Les amoureux de la musique romantique  savent que l’audition des oeuvres de Frédéric Chopin dans les lieux mêmes où elles ont été conçues constitue une expérience irremplaçable et inoubliable : au talent des interprètes, la magie du lieu vient ajouter l’authenticité et l’émotion qui transforment chaque concert en un moment unique. En ouvrant les portes du domaine de George Sand,  le Centre des Monuments Nationaux contribue au rayonnement culturel et à l’attractivité touristique du Berry.

 

Domaine de Nohant © ADTI

Domaine de Nohant © ADTI

Le Festival à domicile

Événement discographique largement salué par la critique, la publication par le Nohant Festival Chopin des deux premiers volumes de ses archives, amorce une collection qui proposera la publication des meilleurs concerts qui se sont déroulés à Nohant depuis 1969, témoignage musical pour partager la magie d’un « live » donné par des artistes souvent transcendés par le lieu. Chaque coffret comprend 2 CD, le premier dédié au récital d’un grand artiste, le second à des extraits de jeunes solistes qui se sont produits lors des tremplins découvertes.

Fin de concert à la Bergerie de Nohant © Nohant Festival Chopin

Fin de concert à la Bergerie de Nohant © Nohant Festival Chopin

George (Sand), Frédéric (Chopin), Franz (Liszt), Eugène (Delacroix)… sont venus à Nohant, pourquoi pas vous ?

Plus d’infos sur le programme détaillé, les tarifs et réservations :  www.festivalnohant.com

  • 30 mai 2017
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Pas de commentaire

Des chemins de la vie qui mènent un Parisien aux chemins du Berry.


Ajouter un avis