Publié le 11 février 2016

la cognette

Pourquoi La Cognette mérite son étoile Michelin

Depuis le 1er février, le monde de la gastronomie est suspendu à la sélection du Guide Michelin 2016, qui, contre toute attente, a tenu à l’écart notre chantre de la gastronomie berrichonne. Après 36 ans d’étoile, l’Auberge de La Cognette à Issoudun, rendue célèbre par Balzac et hissée au palmarès des restaurants étoilés grâce au talent concerté d’Alain Nonnet et de Jean-Jacques Daumy, vient de perdre son étoile. Une sentence douloureuse pour les deux chefs qui célèbrent les 50 ans de la maison cette année. Mais le Berry a de la ressource et La Cognette, illustre héritière du siècle d’or de la gastronomie française, n’a pas dit son dernier mot.

La Cognette, une institution immortalisée par Balzac

Si l’Auberge de la Cognette est unique, c’est parce qu’elle est d’abord une Maison, chaleureuse et amicale, où survit le souvenir de grands écrivains. Balzac s’y rendait régulièrement du temps de la mère Cognet pour satisfaire son pantagruélisme légendaire. Amoureux de nourriture spirituelle comme de nourriture terrestre, il faisait bonne chère à la table de ses hôtes :

« On ne mange pas en province plus luxueusement qu’à Paris mais on y mange mieux ».

la cognette

© Stéphane Merveille

Il y découvre notamment le Massepain d’Issoudun dont il ne cesse de vanter les délices jusqu’à Paris.

Louange que l’on ne peut démentir après y avoir goûté ! La recette, toujours servie avec sa pointe de fleur d’oranger, fait aujourd’hui partie de notre patrimoine culinaire comme la Crème de lentilles vertes aux truffes ou l’Omelette soufflée à la Rabouilleuse, imaginées par les chefs.

Massepain d'Issoudun

© AB photo-graphiste

Mais La Cognette c’est aussi et surtout une ambiance, emprunte d’un passé confortable aux draperies de velours rouge et mobilier Napoléon III. Depuis la façade aux colonnades jusqu’à l’intérieur pourpre aux objets éparses, La Cognette raconte l’histoire d’une maison qui n’a jamais fermé ses portes, probablement l’une des plus anciennes de France.

A l’esprit du lieu, on adhère ou pas, mais une chose est sûre l’endroit est unique au monde :

« Notre maison a un ADN, que l’on ne peut abandonner au profit d’une mode » souligne Jean-Jacques Daumy.

la cognette

© Stéphane Merveille

Et si comme Balzac, vous voulez initier votre palais sans vous ruinez, sachez que les premiers menus dîner sont à 25€ (Plat / Dessert) et 39€ (Entrée / Plat / Fromage / Dessert).

Une saga familiale à l’origine de son succès

Le restaurant doit ses 36 ans d’étoile aux trois générations de passionnés réunis autour de la famille Nonnet – Daumy et à la témérité d’une équipe dont il faut saluer le talent et les efforts.

chefs la cognette

© ADT Indre

« Je peux concevoir que le guide Michelin ne se reconnaisse plus chez nous, ses critères ont changé, mais doit-on nous aussi tout chambouler pour suivre une mode ? 

Nous avons toujours pensé La Cognette comme étant la propriété entière des berrichons et pas d’une simple famille. Le Berry est notre signature et, à travers notre cuisine et notre engagement, nous l’avons défendu et exporté dans le monde entier ».

Si l’art culinaire de nos deux chefs sait marier les produits régionaux, ils ont su au fil du temps proposer une interprétation moderne et un autre style. L’innovation n’a pas besoin de bousculer la tradition dans un éclat de modernisme.

« C’est grâce à cette sincérité que nous avons reçu tant de soutiens, témoignages et amitiés de la part de nos clients et amis dans la profession ».

Malgré la moue boudeuse du Bibendum, l’étoile de la Cognette n’est pas prête de s’éteindre.

4 soirées pour les 50 ans de La Cognette

la cognette

© ADT Indre

En 2016, La Cognette célèbre ses 50 ans avec 4 soirées originales :

Le 1er mars, dîner sur le thème de la lentille verte du Berry dans les locaux de Cibèle.

Le 1er avril, dîner autour de Balzac au château de Frapesle.

Le 1er mai, soirée focus sur les objets de La Cognette, collection remarquable indissociable de l’histoire du restaurant.

Le 5 juin, « La Cognette de A à Z », un parcours gastronomique déambulatoire dans La Cognette avec musiciens, comédiens et dégustations.

Informations pratiques

Hôtel-Restaurant La Cognette
Boulevard de Stalingrad
36 100 Issoudun
Tel : 02 54 03 59 59
www.la-cognette.com

 

  • 11 février 2016
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Un commentaire

Membre de Berry Province parce que le Berry est un peu ma terre natale, que j'y cultive mes plus beaux souvenirs. Parce que la campagne est belle, que sa beauté est attachante, qu'on n'est jamais à l'abri d'une belle rencontre. Et surtout parce qu'en Berry même les arbres ont une âme !


Commentaires - Un commentaire

Boyer -

Restaurant exceptionnel qui sait garder les valeurs berrichonnes! Accueil très chaleureux des Chefs et de leurs epoyses, tounours dispinibles! Menus qui sont de vrais tableaux dignes de grands peintres. Nombreux peuvent etre jaloux de leur art...même éphémère! Vous méritez non pas 1 étoile mais 2! Comment le guide rouge n'a pas du goûter tous leurs plats! Merci pour nous avour fait découvrir votre région de l'intérieure dont vous, les gra nds Chefs, sachez le fairz! Grâce à voys, nos 25 ans de mariage furent fêtés au delà de 'os espoirs! Vous êtes des Grangs...bravo!


Ajouter un avis