Publié le 3 mai 2017

Château de Valençay © A.Nevière

Idée rando : Valençay, sur les pas de Talleyrand

« Monsieur de Talleyrand, je veux que vous achetiez une belle terre, que vous y receviez les gens du corps diplomatique, les étrangers marquants, qu’on ait envie d’aller chez vous… ». Obéissant à Bonaparte, son Ministre des relations extérieures devint alors, en 1803,² propriétaire d’un château de plus de 100 pièces, d’un parc de 150 hectares et d’un immense ensemble de 19 000 hectares de forêts, prés, terres et vignes. Laissez-vous guider sur les pas de ce personnage hors du commun.

© C.Guilloteau

Gare de Valençay © A. Nevière

Gare de Valençay © A. Nevière

En gare de Valençay : le « B.A. » la voie de son mètre

Baptisée des initiales des deux gares terminus : Le Blanc et Argent sur Sauldre, la ligne ferroviaire du B.A. demeure une des dernières voies d’écartement métrique en France. Il a fallu 34 années de travaux pour que soit inaugurée en 1902 cette ligne destinée à désenclaver la Brenne. Chaque gare fut l’objet d’un traitement architectural soigné spécifique, justifiant leur inscription Monument Historique, en particulier celle de Valençay, financée par le duc de Talleyrand, descendant du diplomate.

Buste de Talleyrand © A.Nevière

Buste de Talleyrand © A.Nevière

La mémoire des pierres :

Tout au long du parcours nombre de monuments font référence aux multiples fonctions (nationales et locales) qu’exerça Talleyrand au cours de sa vie publique : évêque, député, ministre, diplomate, maire, conseiller général… Son buste sur la place qui porte son nom, l’hôtel de ville où il siégea, l’ancienne maison de Charité dont la chapelle abrite son tombeau, l’église St Martin dont il fit ériger le clocher sur le modèle de celui de Vevey en Suisse où il aimait séjourner, l’ancienne filature de bas de soie qu’il créa et bien sûr le château vu depuis la vallée ou en arrière-plan des vignes du Clos du château.

L'église St Martin © A. Nevière

L’église St Martin © A. Nevière

Clos du château © A.Nevière

Clos du château © A.Nevière

Suivez le guide :

Quitter la cour de la gare en empruntant sur la droite la route bordée de platanes conduisant au château. Pénétrer en ville par la rue de Blois qui longe son mur d’enceinte. Traverser la place Talleyrand et en bas de la rue de la République tourner à droite. Contourner la Halle au blé devenue marché couvert et passer devant la mairie. Franchir le carrefour de la route Blois – Châteauroux et suivre la route de Chabris jusqu’à l’église. Longer l’hôpital par la rue des Princes à droite et rejoindre la vallée du Nahon par la rue des jardins. Un aller et retour permet de découvrir la majestueuse façade du château avant de remonter en  centre-ville en contournant les vignes.

Espace boutique de l'Office de Tourisme © A.Nevière

Espace boutique de l’Office de Tourisme © A.Nevière

Valençay puissance 3 :

Valençay : un même nom pour trois éléments emblématiques d’un territoire valorisés dans l’espace info/boutique que leur consacre l’Office de Tourisme : le château, superbe construction Renaissance entièrement meublée classée grand site du Val de Loire, toujours très animé en saison, le vignoble AOP et ses crus rouges, rosés et blancs et la pyramide de fromage de chèvre AOP à la pointe tronquée à l’initiative de Talleyrand pour effacer le triste souvenir de la campagne napoléonienne d’Egypte.

 

Musée de l'automobile © A.Nevière

Musée de l’automobile © A.Nevière

Sympa l’expo SIMCA du musée de l’auto :

Dans une ambiance d’ancien garage le musée de l’Automobile présente sur 1 600m² d’exposition une soixantaine de véhicules de 1898 à 1998, voitures, camions de pompiers, motos, vélos, tous en état de fonctionnement. Enseignes et matériels de garages, pièces détachées et affiches d’époque garantissent l’authenticité du décor. Cette année la marque Simca est mise à l’honneur par la présentation d’une quinzaine de modèles, certains rares tels les cabriolets, d’autres plus populaires voire même chantés telle la fameuse Simca 1000 !

Et pourquoi ne pas prolonger cette petite balade citadine par une visite « chez le Prince » pour y apprécier la vie de château, se promener dans le parc, découvrir l’exposition « Edouard André, un paysagiste aventurier, et profiter des animations programmées tout au long de l’année ?

Pour plus d’infos : www.valencay-tourisme.fr

  • 3 mai 2017
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Pas de commentaire

Des chemins de la vie qui mènent un Parisien aux chemins du Berry.


Ajouter un avis