Publié le 21 décembre 2015

Bourges à emporter / Raynal Pellicer

Raynal Pellicer, sur place et à emporter

Comme beaucoup de personnes désireuses de prendre un peu de recul par rapport à la vie parisienne, Raynal Pellicer s’est retrouvé un beau jour en Berry. Une terre hospitalière où il a eu un véritable coup de cœur pour la ville de Bourges. Ce coup de cœur, il a tenu à le faire partager dans un livre de photos original témoignant d’un regard atypique et amoureux de la ville,…

Réalisateur, écrivain, photographe…

À 2 heures de la capitale, Raynal Pellicer a trouvé en Berry et plus particulièrement à Bourges, un équilibre entre une vie professionnelle passionnante de réalisateur de documentaires TV, et une qualité de vie provinciale lui permettant de développer de nouveaux projets en lien avec l’écriture et la photographie.

Après des ouvrages consacrés à l’histoire du photomaton (2011) ou a la photographie de presse retouchée (2013), il se distingue par une remarquable série d’ouvrages illustrés « Brigade Criminelle » parue aux éditions de la Martinière et réalisée en collaboration avec l’illustrateur Titwane. En marge de cela, son travail autour de la photographie, qu’il aime enrichir de « contraintes » s’expose, notamment aux prestigieuses Rencontres de la photographie d’Arles ou dans quelques magazines spécialisés*.

(*) par exemple : Réponses Photo – n°286 – janvier 2016

…amoureux de Bourbonnoux,

À Bourges, terreau fertile de ces projets, il a aussi découvert un quartier, Bourbonnoux, l’une des plus anciennes et plus pittoresques rue de la ville qui relie le chevet de la Cathédrale à la place Gordaine et ses nombreux cafés et bistrots.

La rue Bourbonnoux, pavée, et piétonne une partie de l’année pour le plus grand plaisir des badauds, se distingue par de jolies maisons à colombages, plusieurs artistes et artisans, bouquinistes, brocanteurs, de nombreux restaurants allant du bistro chic à la cale du pêcheur, mais aussi quelques salons de thés invitant à y faire une pause et saisir l’atmosphère de ce quartier authentique.

On y croise des personnes qui y sont nées, qui y ont passées toute leur vie et qui ne quitteraient ce quartier pour rien au monde, ils illustrent à merveille le fait d’être « nés quelque part ».

Cet esprit, il a tenté de le faire vivre en ligne à travers un blog où il postait quotidiennement photos et portraits de ce quartier, qui a donné naissance à un premier ouvrage en 2014 distribué confidentiellement auprès des commerçants du quartier et qui fut très apprécié.

Rue Bourbonnoux

Rue Bourbonnoux

…et de Bourges !

Non content d’avoir su mettre en valeur ce quartier, il est parti, smartphone à la main, immortaliser la ville de Bourges dans son ensemble, donnant aujourd’hui ce second ouvrage, « Bourges à emporter ». Cet ouvrage, qui pourrait prétendre trôner dans la bibliothèque de chaque berruyer, fait une nouvelle fois la part belle à la photographie et offre un regard différent, parfois émouvant, poétique, réaliste, nostalgique mais aussi moderne de Bourges.

Bourges à emporter

Dans cet ouvrage, les frontières entre quartiers s’effacent, les images d’Épinal laissent place à un patrimoine plus discret que touristes et habitants ne prennent, selon lui, pas assez le temps d’admirer. On y retrouve aussi plusieurs portraits de personnes croisées au hasard de ses pérégrinations souvent matinales, des gens qui font, sont et représentent Bourges aujourd’hui.

Bourges à emporter

Ce livre, il faut donc le prendre comme une invitation à s’aventurer dans les rues et quartiers de Bourges, que l’on soit berruyer, berrichon ou touriste. Bourges a selon lui un avantage et un inconvénient, on en fait vite le tour, c’est dès lors une bonne raison de s’y perdre et de prendre le temps de lever la tête où de débusquer le détail.

Bourges à emporter

 

Pratique :

Bourges à emporter, (une bonne idée de cadeau pour les fêtes), est disponible dans la majorité des libraires de Bourges, chez quelques commerçants, dans les grandes enseignes FNAC de Bourges et Cultura de Saint-Doulchard, mais aussi au Café Librairie de Sancerre.

Bourges à emporter

Bourges à emporter, co-édité avec Franck Baron – 110 pages – 12 euros.

 

  • 21 décembre 2015
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Pas de commentaire

Chez Berry Province depuis 2012, ce que j'aime en Berry c'est sa simplicité, les rencontres que l'on peut y faire, les surprises que l'on peut avoir au détour d'un chemin en campagne ou en levant la tête en ville ou encore les événements originaux auxquels on peut participer !


Ajouter un avis