Entre 1996 et 1998, Machiko en reconversion suit diverses formations au CNIFOP. Avec la terre entre les mains, elle se relie à ses origines japonaises. Ce pays, si différent de l’occident, où la céramique est un art à part entière.

Description

En perpétuant le bol, elle est connectée directement à sa culture ancestrale. Ses mains traduisent ses sentiments. Ses pièces en grès plus ou moins brut sont tournées ou modelées. Certaines, couvertes d’engobes plutôt mats, d’autres émaillées en superposition sont cuites au four électrique, parfois au bois. Une tranquille sérénité émane de ses œuvres. « L’homme, juste un fragment du grand tout, doit vivre en osmose avec la nature », dit-elle simplement en souriant. So orient !

Activités culturelles

  • Poterie

Ajouter un avis