Publié le 15 septembre 2017

Gastronomie Valençay - © ADTI

10 conseils pour bien déguster son fromage de chèvre

 

De la conservation à la dégustation, en passant par la coupe du fromage, on vous donne les secrets et astuces pour un moment gourmand réussi. C’est l’association Vins et fromages de Valençay qui nous a livré ses secrets pour le fromage AOP Valençay. Mais la plupart marchent pour tous les fromages 😉

1. « Au frais et pas au froid »

Le frigo n’est pas l’endroit idéal pour conserver du fromage. Pour une dégustation optimale, le mieux est de le conserver à la cave. Si vous n’en avez pas, le mieux est de le mettre en bas du réfrigérateur. Vous pouvez même l’y oublier quelques temps si vous aimez les fromages aux goûts un peu affirmés…

2. Pas dans une boîte

Rien ne vaut l’emballage d’origine pour la conservation. A défaut, un papier fin et poreux type « papier de cuisson » fera l’affaire.

3. Le déguster 1h après l’avoir sorti du frigo

Il aura ainsi un meilleur goût… anticipez un peu, ça vaut le coup !

Récolte du lait pour la transformation - © S. Pascal-Mousselard

Récolte du lait pour la transformation – © S. Pascal-Mousselard

 

Moulage du fromage - © S. Pascal-Mousselard

Moulage du fromage – © S. Pascal-Mousselard

Fromage de Valençay frais - © S. Pascal-Mousselard

Fromage de Valençay frais – © S. Pascal-Mousselard

4. Bien acheter

Pour bien acheter, fiez-vous à l’étiquette qui doit porter le logo AOP, comme pour tous les fromages d’appellation, elle garantit la provenance et le mode de fabrication ! N’hésitez pas à demander conseil à votre fromager, et si vous êtes à proximité de la zone de production, privilégiez les filières courtes en vous rendant directement chez le producteur.

Dégustation de Valençay - © S. Pascal-Mousselard

Dégustation de Valençay – © S. Pascal-Mousselard

5. Variez les plaisirs

Idée reçue sur le fromage : un Valençay aura toujours le même goût… c’est faux ! Tout comme les vins, chaque fromage est différent. Et non, il n’y a pas de fromage uniformisé : le goût dépend de la saison, du producteur ou même de l’alimentation des chèvres.

Chèvre en plein air - © E. Mary

Chèvre en plein air – © E. Mary

6. Quel affinage ?

Bonne question. Cela dépend des goûts et des préférences de chacun. Mais sachez qu’un fromage peut avoir l’appellation Valençay uniquement à partir de 11 jours après la date d’emprésurage.

  • De 11 à 15 jours, le fromage a un goût assez lactique, doux et moins marqué en chèvre.
  • De 15 jours à 3 semaines, le goût est plus affirmé, la pâte est encore onctueuse, les arômes caprins sont plus développés.
  • Le Valençay peut aller jusqu’à un, deux, trois ou même six mois ! Il devient juste plus petit, voire cassant, car les arômes se concentrent et l’eau s’évapore, mais il reste consommable.

Bien sec, il est par exemple possible de le râper…

Deux fromages à deux stades différents - © S. Pascal-Mousselard

Deux fromages à deux stades différents – © S. Pascal-Mousselard

7. Pas de date de péremption

Vous l’aurez compris, il n’y a qu’une date limite de consommation optimale… conservé dans de bonnes conditions, un fromage ne périme pas, il évolue. (En cas de doute, fiez-vous à votre odorat.)

8. La coupe du fromage

Grande polémique… la coupe du fromage ! N’allez surtout pas nous énerver un berrichon ! Si l’on

veut respecter les traditions, il faut le couper en partant du centre, un peu comme un gâteau. Le but

est de répartir la croute entre les convives afin que chacun en ait une part égale. C’est en effet la

croûte qui donne le plus de goût (c’est là que se trouve le sel cendré).

 

9. Savoir accompagner son fromage

Pour un AOP Valençay, le mieux reste de l’accompagner avec un vin de Valençay. Les deux portent en

effet une appellation commune, ce qui reste unique en France.

AOC vins & fromages Valençay - © A. Belgarde

AOC vins & fromages Valençay – © A. Belgarde

10. Chaud ou froid

Enfin, un fromage de chèvre se mange aussi bien chaud que froid… pensez aussi aux recettes à base

de fromage de chèvre… vous ne serez pas déçus !

Quelques exemples de recettes au Valençay : ici

Avez-vous d’autres conseils à nous partager ?

 

  • 15 septembre 2017
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • 3 commentaires

Découvrir et se faire surprendre, faire d'étonnantes rencontres. Voilà ce qui me plaît le plus en Berry, ce territoire si attachant.


Commentaires - 3 commentaires

Martine Hacquart -

Bonjour, arrivée récemment dans le Berry, je suis heureuse d'y découvrir un grand choix de producteurs et de bons produits. Originaire d'Alsace, la Gastronomie fait partie de mes essentiels ! Je suis artisan d'art, créatrice d'éventails contemporains et mettre en avant le savoir-faire Français est donc pour moi une priorité. Je suis ravie d'avoir découvert votre site et vos "Bons Plans " ! Au plaisir de vous lire et de découvrir une multitude de bonnes adresses. Martine de Châteauroux


    Yoann (Administrateur) -

    Merci pour votre petit mot Martine, nous sommes ravis que vous aimiez notre site et le Berry ! N'hésitez-pas à nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram pour ne rien manquer de nos actualités ;-)


Fabrice Joseph -

Bonjour 2 appellations sur une même commune n'est pas unique en France. On a la commune de Condrieu, dans le département du Rhône, avec la rigotte de Condrieu, petit fromage de chèvre semblable au crottin de chavignol, ainsi que le fameux Condrieu, vin incontournable de la vallée de Rhône.


Ajouter un avis