Publié le 28 mai 2019

Le Menoux célèbre les 100 ans de Carrasco

Dans le sud de l’Indre, l’art pictural est en fête les 8, 9, 10 juin. Les journées Carrasco célèbrent les 100 ans de cet artiste bolivien installé au Menoux depuis 1967. Il y a laissé une geste pictural incroyable en y peignant, pendant 8 ans les murs et plafonds de l’église. Le résultat est saisissant ; une fresque gigantesque et fascinante sur la création de l’homme et de l’univers, une explosion de couleurs évoquant la force créatrice de la vie.

Jorge Carrasco, personnalité majeure de l’art bolivien

Exposant aux cotés de Picasso et de Matisse au Brésil, puis partant  à la découverte de l’Europe, il côtoie de grands artistes et intellectuels comme Jean Cocteau, Picasso, Soulages, Klein. C’est à Paris qu’il rencontre Simone, son guide, son inspiratrice. A 86 ans, il dit d’elle « une partie de moi-même. Pour moi, l’art est amour et l’amour c’est elle ».

Ils repartent pour la Bolivie ; Carrasco y fait une forte impression. Durant les 12 années que compte leur périple en Amérique Latine, il réalise plusieurs œuvres dont une fresque importante dans une des cryptes de la Cathédrale de la Paz. 

Jorge Carrasco au Menoux © Droits réservés

Jorge Carrasco au Menoux © Droits réservés

 

Une apparente allégresse qui ne doit pas masquer les années troubles que connaît la Bolivie à cette période: coups d’état militaires et pouvoirs autoritaires. Carrasco, dans sa peinture prend position en faveur du peuple. Okllo sa fille, raconte :

« Il a toujours été très militant. Au moment de l’attentat du World Trade Center à New York, il a fallu que maman assemble immédiatement une immense toile de 9 mètres de long sur 4 m de large. Il a peint comme un fou avec l’idée de se servir de cette toile comme banderole pour aller manifester à Paris. Il redoutait la riposte américaine. Pour lui, la guerre c’était l’enfer. Lui, il militait pour la vie ».

Suite à l’assassinat du Che en 1967, Simone, Jorge et leurs enfants fuient la Bolivie et les représailles de la dictature et, après un bref passage en Belgique, atterrissent dans l’Indre, au Menoux. Simone s’installe d’abord, pour les vacances, dans la maison familiale qu’elle a connu enfant. Jorge est séduit par les vastes horizons calmes et verdoyants du Berry et y voit un espace propice au développement de sa sculpture.

Un héritage bien conservé

Ces œuvres dont un grand nombre ont été acquises par les plus grands musée du monde: Paris, Anvers, Saint-Petersbourg, Brésil, Indonésie sont représentatives d’un esthétisme marqué par le dépouillement et la sobriété; elles attirent et provoquent le toucher.

Simone vit toujours au Menoux dans la maison transformée en galerie d’art, dans l’espoir d’en faire un jour une fondation in situ. Assemblées en ordre incertain, des centaines de toiles, sculptures en marbres de Carrare, granit noir de Suède, ivoire de Rhodes, lave rugueuse de Sicile… provoquent le toucher.

« Ces dernières années, elles se sont invitées dans de grandes expositions en France et à l’étranger ».

Parmi ces trésors, la toile grandiose du 11 septembre et bien sûr le chef d’œuvre du Menoux : les fresques de l’église situées à deux pas de la maison.

Eglise du Menoux - Carrasco ©ADTI

Eglise du Menoux – Carrasco ©ADTI

Des journées Carrasco pour commémorer les 100 ans de l’artiste

Elles sont organisées par les Amis de Carasco, l’association qui valorise l’oeuvre de ce talentueux créateur.

Pendant ces 3 jours qui rendent hommage au génie de Jorge Carrasco , des visites commentées sont organisées à l’église du Menoux, dans ses ateliers et dans la maison de l’artiste. Le soir, à 21h, en nocturne, une projection sur l’artiste et son travail précédée d’une visite guidée de l’église est proposée. Le lendemain, des ateliers d’initiation aux pratiques artistiques sur l’art plastique, la philosophie, la danse ont lieu à partir de 14h. En soirée : découverte de la cuisine bolivienne (sur réservation) suivie d’une soirée exceptionnelle en l’église du Menoux avec le chanteur Ignacio Maria Gomez et le groupe bolivien Ruphay.

Plus d’informations sur la page facebook « les amis de Carasco »

 

Informations pratiques

L’église est ouverte tous les jours du 1er janvier au 31 décembre
Se renseigner au 02 54 47 88 27 ou 06 23 26 08 37
La galerie Carrasco se situe au 8 rue Jorge Carrasco – 36 200 LE MENOUX

 

  • 28 mai 2019
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Pas de commentaire
Sophie

Berrichonne d’adoption depuis un certain temps , j'apprécie les valeurs du Berry et de ses habitants, ils ne trichent pas et ils savent faire partager générosité et simplicité. Quant aux festivals de musique, ce sont pour moi des escapades magiques et des rencontres incroyables...


Ajouter un avis