Publié le 26 février 2019

Brasserie de l'Arnon

La Brasserie de l’Arnon, La Trinquette : Portrait d’Éloi Soulez

ll n’y a pas que du bon vin dans notre région ! De délicieuses bières y sont brassées avec amour et attention, notamment à la Brasserie de l’Arnon par Éloi Soulez. Berrichon d’adoption, il peut être fier de ses bières « Trinquette » produites avec l’orge cultivé par sa moitié, Sandie Floquet, jeune agricultrice également productrice de fromages de chèvre.

Tombé très tôt dans la marmite !

Au départ de Bourges, prenez la direction Saint-Amand, passez à Farges-Allichamps (l’un des centres de la France), traversez Marçais et vous voilà arrivé à Loye-sur-Arnon dans le département du Cher ! C’est ici, au coeur de cette charmante petite bourgade berrichonne entourée de bocages typiques du sud du Cher, qu’est installée depuis 2016 la Brasserie de l’Arnon. Éloi Soulez, son fondateur, nous accueille non loin de la Fromagerie des Treize blés tenue par sa compagne Sandie Floquet. Bien qu’il soit originaire d’Angers, il se sent chez lui dans le Berry, accompli et heureux de produire ses bières, les fameuses Trinquette. « Je les ai appelées ainsi car c’est le nom d’une voile avant de bateau… je travaillais dans le nautisme auparavant », confie le jeune brasseur. Sa formation d’ingénieur en mécanique a été un atout dans l’installation de sa brasserie, sans oublier son intérêt certain pour la fermentation. « Mon père était viticulteur et très tôt, je me suis adonné au brassage amateur dans mon garage. Plus tard, j’ai suivi des stages, à la Fabrique des bières d’Anjou et à la brasserie Bos à Bourges. » La gamme de bières bio, composée au départ du trio classique Blonde-Blanche-Ambrée, s’est étoffée au fil des années avec une Porter (bière noire de type Guiness), une IPA (India Pale Ale) très fruitée et tendance, une Ginger ale avec du gingembre frais et du houblon ‘Mandarina.  Prochainement une bière de printemps inaugurera les beaux jours.

 

Brasserie de l'Arnon

Brasserie de l’Arnon © Linda Louis

Le malt et le houblon, ingrédients essentiels à la fabrication de bière

Le malt est à la bière ce que le raisin est au vin. Il donne à la bière sa couleur, sa texture, sa mousse, son goût mais surtout les sucres qui se transformeront en alcool. C’est une céréale, le plus souvent de l’orge, qui a été lancée en germination pour activer ses enzymes, séchée, puis plus ou moins grillée selon l’effet recherché. Une fois mélangé avec de l’eau chaude (à une certaine température selon la recette), le malt forme un gruau épais qui sera filtré puis bouilli avec du houblon. Ce dernier apporte des notes fraîches, fruitées et amères, ainsi qu’une meilleure conservation. Le moût de bière refroidi est ensuite ensemencé avec de la levure qui va transformer les sucres présents en alcool. Ensuite il faudra du repos, de la patience et de la surveillance pour que la fermentation se déroule correctement. La bière est enfin mise en bouteille avec un peu de sucre pour former la pétillance (carbonation pour les pros !) tant appréciée.

La Trinquette

Brasserie de l’Arnon © Linda Louis

Une bière artisanale produite avec de l’orge cultivé en local…

« En ce qui concerne les matières premières, je me fournissais à la malterie d’Issoudun et en Allemagne pour les malts spéciaux, mais c’est fini désormais. On passe au 100 % local grâce à l’orge cultivé par Sandie sur ses terres agricoles et au maltage confié à la Malterie des Volcans vers Clermont-Ferrand. » Le fonctionnement de cette brasserie reste en effet très atypique, car rares sont les brasseries à produire leurs céréales. Agriculteur et brasseur sont deux métiers bien distincts. Mais à la Trinquette, c’est Madame qui enfile les bottes, conduit le tracteur, sème et récolte l’orge et Monsieur qui se charge de la fabrication du précieux nectar de céréales ! « Nous souhaitions avoir une vraie visibilité et traçabilité sur notre bière » explique Éloi, « Nous espérons que l’année 2019 sera meilleure car en 2018, à cause de la sécheresse, il y a eu une pénurie de malt français qui ont contraint les brasseurs à se fournir en Europe. »

… ainsi que du houblon local !

Qui dit bière, dit houblon, cette plante cousine de l’ortie formant une longue liane et des cônes vert doré qui permettent d’apporter des notes fruitées et amères à la bière. Là encore, Éloi et Sandie ont investi leurs terres en implantant une houblonnière. ‘Cascade, ‘Goldings, ‘Nuggets, ‘Tradition, ‘Strisselspalt… ont été planté à 200 m de la brasserie. Originaires d’Allemagne, d’Angleterre, des Étas-Unis mais aussi d’Alsace, ces variétés, utilisées seules ou en mélange, permettent d’offrir une palette de saveurs variées et désaltérantes aux bières d’Éloi. « Dans ma brasserie, rien ne se perd, tout se transforme. Je produis également avec des restes de moûts une eau-de-vie de bière, l’Esprit de l’Arnon, distillée dans un alambic par un bouilleur de cru de Bigny et vieillie en barrique de Châteaumeillant »,  précise-t-il. Il ne nous reste qu’à boire une petite mousse pour trinquer à la santé de cette jeune entreprise !

La Trinquette

La Trinquette © Linda Louis

Informations pratiques

Brasserie de l’Arnon, La Trinquette, Éloi Soulez

7 rue du pont romain, 18170 Loye-sur-Arnon, 06 33 39 64 64

Points de vente

Bourges : Biocoop Au Bourgeon vert, la Cave de Malitorne, la Cave du Tocsin, Bonjour Marcel, sur le marché de la Halle le samedi, stand de la Fromagerie des Treize blés (du printemps à l’automne).
Saint-Germain du Puy : Bio Monde
Saint-Doulchard : Naturéo, Les domaines qui montent
Saint-Amand Montrond : Le Moulin à café, la Petite fermière, Panier sympa
Vierzon : Épipapu
Loye-sur-Arnon à la boutique de la Fromagerie des Treize blés.

Pour les plus gourmands, découvrez la recette de la soupe à l’oignon et à la bière spécialement préparée avec La Trinquette d’Éloi Soulez : https://www.berryprovince.com/mon-sejour/gastronomie-berry/livre-de-recettes/soupe-a-loignon-a-biere/

  • 26 février 2019
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • 2 commentaires
Linda Louis

Linda Louis, auteure et créatrice du blog cuisine-campagne.com.


Commentaires - 2 commentaires

Audreydom -

Nous avons eu l'occasion de la goûter lors d'un marché dans une ferme à Ainay , depuis quand nous venons pour les vacances , direction Loye sur Arnon pour faire le plein . En plus maintenant tout est local, super. Les marseillais


Martine -

Nous sommes ravis d'avoir choisi cette BIÈRE depuis notre venue dans le Berry, (cela fera 2 ans cet été). Et, nous ne pouvons plus nous en passer, nous sommes fan !!! Très intéressant ce reportage, de connaitre mieux la fabrication et surtout les producteurs. Succès à eux. Martine & Philippe de Déols


Ajouter un avis