Publié le 12 octobre 2022

Grands Feux de La Borne : chaudement recommandés !

Lors de la 8e édition des Grands Feux de La Borne, du 22 au 30 octobre, le public pourra suivre la cuisson des céramiques dans 18 fours à bois, en compagnie des céramistes. Un moment unique dans un lieu qui ne l’est pas moins, avec également beaucoup d’autres animations au programme.

Alors que le mercure descend dans les thermomètres, que diriez-vous d’un rendez-vous qui vous réchauffe à la fois le corps et le cœur ? Un rendez-vous artistique et culturel, plein de créations et de rencontres ? Cette perle rare a un nom : Les Grands Feux de La Borne.

La Borne est un petit village au milieu de la forêt, entre Henrichemont et Morogues, dans le Cher, à une trentaine de kilomètres au nord de Bourges, mais c’est aussi une capitale internationale de la céramique. Un lieu de production historique, puisque des potiers y officiaient déjà au Moyen-âge, revivifié au XXe siècle par l’installation de céramistes français et étrangers qui ont fait de La Borne un véritable laboratoire de la céramique contemporaine. Ils sont une centaine aujourd’hui à pratiquer leur art sur ce bout de Berry.

Une expérience à vivre

Les Grands Feux de La Borne, dont ce sera la 8e édition cette année, donnent au public l’occasion de s’immerger au sein de cette communauté et son effervescence créatrice. Grands Feux : le nom n’est pas galvaudé. Pendant huit jours, du 22 au 30 octobre, pas moins de dix-huit fours à bois seront en effet à l’œuvre : four anagama, four couché à une chambre, four à flamme directe à une chambre, four Olsen, four à flamme renversée… et aussi le Girel 3E, un four construit en mai dernier sous la direction du céramiste et maître d’art Jean Girel, qui sera présent et animera une conférence sur le sujet.

La cuisson des céramiques dans ces fours à bois prend des dimensions monumentales : jusqu’à 20 stères pour une cuisson, des températures qui grimpent à plus de 1 300°C, des cuissons qui durent plusieurs jours…. C’est un spectacle en soi avec, en point d’orgue, le moment particulier du défournement en compagnie des céramistes. Mais les Grands feux de La Borne offrent encore plus que cela : un moment de partage, d’échange et de convivialité, le tout bien enveloppé dans la chaleur des fours. A la fois une découverte pour les non-initiés et une vraie expérience humaine, avec un petit parfum de veillée d’antan au coin du feu.

En guise de fil d’Ariane, 700 bols estampillés « Grands Feux 2022 » ont été réalisés par les céramistes de l’Association Céramique La Borne (ACLB). Une fois muni de son bol – en vente dans les ateliers et au Centre céramique contemporaine La Borne (CCCLB) – chacun pourra ainsi déambuler d’un atelier à un autre pour goûter aux soupes cuisinées en circuit court par les bénévoles de l’événement. Un plaisir à consommer sans modération.

Expositions, conférences, stages…

De nombreuses autres animations seront proposées : des expositions dans les ateliers, les galeries, au Centre céramique contemporaine ou encore au Musée de La Borne qui exposera plus de 150 œuvres du XXe siècle « dans une scénographie radicale », et aussi des lectures, des moments musicaux, des projections de films – dont l’un de 1947 sur deux fameux potiers de La Borne, Jacqueline et Jean Lerat – des visites guidées, des conférences, des démonstrations de tournage ou de cuisson raku…

En plus d’être spectateur de la magie du lieu et du moment, les visiteurs pourront également mettre la main à la pâte. A proprement parler puisque des ateliers d’initiation et des stages permettront de modeler la terre de leurs mains.

Et pour la dernière nuit, samedi 29 octobre, une soirée festive sera organisée à la salle des fêtes de La Borne, avec un concert du Cool Dream Quintet (sur réservation, nombre limité de places). Chaude ambiance en perspective, mais pourrait-il en être autrement au pays des Grands Feux !

Programme complet à consulter sur le site des Grands Feux de La Borne :

https://www.laborne.org/fr/grands_feux_2022/

  • 12 octobre 2022
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Aucun commentaire

J'ai découvert le Berry lors d'une pause en direction du Sud. Un havre de paix où j'ai pris racine et dont je continue de découvrir les richesses vingt ans après.

Ajouter un avis