Publié le 20 mai 2020

Le jardinier en balade – Le Parc du Château de Pesselières

Muni de sa pelle, de son râteau, de son sécateur et de son arrosoir, le jardinier s’occupe de l’entretien des six labels Jardin Remarquable du Cher*. Il vous emmène avec lui à la découverte de ces lieux qui nous ont tant manqué durant le confinement. 

En Sancerrois, on est jamais à l’abri de belles surprises. Le Château de Pesselières et son Parc en est une à coup sûr ! 22 hectares de plus dans mon emploi du temps, mais aussi 22 hectares de verdure et de bonheur en plus ! À l’ombre d’un magnifique château, avec une ambiance romantique à souhait… Encore un jardin dans lequel j’aimerais passer plus de temps pour en profiter pleinement ! Mais je m’égare…

Parc Pesselières

Parc Pesselières @Ad2t

Je ne m’égare pas seulement dans mes pensées d’ailleurs, je me perds toujours très facilement dans le labyrinthe qui borde la bâtisse côté est ! Mon sens de l’orientation est à revoir… Tant pis si je refais plusieurs fois le même chemin, je suis sûr au moins d’avoir passé en revue tous les charmes avec mon sécateur ! Une fois la sortie enfin retrouvée, je poursuis mon chemin le long de la rivière.

De chaque côté de la rivière

L’eau est l’élément central du jardin, car la rivière qui y passe y prend sa source ! Je m’occupe donc d’entretenir les rives, et notamment les collections d’iris et de roses anciennes. Un peu plus loin, les rhododendrons, magnolias, pivoines et hydrangeas s’ouvrent au printemps. J’hydrate également les agapanthes, gauras, hémérocalles et rudbékias pour l’été, et je surveille les dahlias et les sauges pour l’automne. 

Parc Pesselières

Parc Pesselières @Ad2t

La taille des buis tricentenaires et de l’allée de topiaires me mène directement à plusieurs parties distinctes. D’abord le grand sous-bois et le jardin secret, puis les prairies fleuries et ses terres boisées ainsi que les bosquets romantiques. Les arbres de Judée et cornus kousa côtoient les cèdres et les hêtres pourpres. Un peu plus au nord-est, je n’oublie jamais de faire un tour par les carrés potagers de légumes dont certains sont des variétés rares, et le verger d’arbres fruitiers palissés. Le voile romantique qui berce ce parc est à deux doigts de m’emmener dans les nuages, mais mon amour pour mon travail de jardinier prend le dessus. Je réunis toutes mes forces pour échapper à la rêverie et finir l’entretien des merveilles qui entourent le château.  

Avant de repartir pour les prochains jardins remarquables à entretenir, je m’accoude quelques instant au pont qui traverse la rivière. On a tous besoin de ce genre de moment, alors avant de repartir du Parc du Château de Pesselières, j’en profite !

*Le jardinier est ici un personnage fictif, l’entretien de ces jardins imposent de plus grands moyens qu’un seul homme ! Chaque jardin a son (ou ses) jardiniers !

Informations Pratiques

Jalognes, 18300 SANCERRE
02.48.72.90.49 – www.chateau-pesselieres.com

Ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.

  • 20 mai 2020
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Pas de commentaire
Alexis

Le Berry est ma région, faites-en la vôtre le temps d'un instant, ou pour plus longtemps !


Ajouter un avis