Publié le 3 juin 2021

Le Tour de France 2021 fera étape en Berry

La 6e étape de la Grande Boucle arrivera à Châteauroux le 1er juillet, tandis que la 7e partira de Vierzon le lendemain. L’occasion pour le public qui viendra applaudir les coureurs de découvrir quelques-unes des richesses qui jalonnent le parcours dans l’Indre et le Cher.

Une nouvelle page de l’histoire qui lie le Tour de France et le Berry s’écrira cet été, avec une arrivée d’étape à Châteauroux, dans l’Indre, le 1er juillet, et le départ de la suivante depuis Vierzon, dans le Cher, le lendemain. Depuis le milieu des années 90, la Grande Boucle s’y est en effet arrêtée à plusieurs reprises. 

En 1997, c’est La Châtre qui accueillait une arrivée d’étape (remportée par le Français Cédric Vasseur). Le lendemain, la course repartait du Blanc. L’année suivante, le Tour passait à nouveau deux jours dans l’Indre avec une arrivée à Châteauroux, puis un départ de La Châtre le jour suivant.

En 2001 et 2008, c’est à Saint-Amand-Montrond que sont jugées les arrivées de deux contre-la-montre, partis respectivement de Montluçon et Cérilly. En 2008 toujours, Châteauroux accueille également une arrivée, tandis qu’Aigurande, dans le sud de l’Indre, constitue le départ d’une étape qui conduit les coureurs jusqu’à Super-Besse. Rebelote en 2011 avec, de nouveau, une arrivée d’étape à Châteauroux et une étape Aigurande-Super-Besse. Enfin, en 2013, Saint-Amand-Montrond a l’honneur d’être au programme du 100e Tour de France, en accueillant l’arrivée de la 13e étape, remportée par le sprinteur britannique Mark Cavendish.

Huit ans après, le Berry a donc de nouveau rendez-vous avec le Tour de France.

65 km, d’Écueillé à Châteauroux

Diffusé dans près de deux cents pays à travers le monde, la Grande Boucle constitue une formidable vitrine touristique pour les régions françaises, dont les paysages et le patrimoine défilent en continu derrière les coureurs. Certains passionnés n’hésitent d’ailleurs pas, dès le parcours du Tour dévoilé, à organiser leurs vacances en fonction des lieux de passage de la course, histoire de conjuguer la passion du sport à la découverte d’un territoire. 

Dans ce domaine, le Berry aura l’occasion de se faire remarquer cette année, que ce soit derrière le petit écran ou grandeur nature.

L’étape du jeudi 1er juillet conduira le peloton de Tours à Châteauroux : 144 km d’un parcours plutôt plat – du point de vue des coureurs pros en tout cas – mais avec un décor haut en couleurs. Les 65 derniers kilomètres se dérouleront dans l’Indre, où la course entrera par Écueillé. Si, dans le jargon cycliste, il est souvent question de « rouler au train », à Écueillé, vous pourrez monter dans le train touristique et historique du Bas-Berry, sur une voie plus que centenaire, pour une balade bucolique jusqu’à Valençay – son château, son musée de l’automobile, ses vins et fromages… – en passant par Luçay-le-Mâle et sa base de loisirs de la Foulquetière. De Valençay, le peloton déboulera à toute allure sur la longue ligne droite qui mène jusqu’à Châteauroux, mais les spectateurs pourront prendre le temps de découvrir le riche patrimoine de Levroux (les vestiges d’un château médiéval, la « Maison de bois » qui appartint en son temps à Catherine de Médicis, la collégiale Saint-Sylvain…), ou la célèbre abbaye de Déols. L’arrivée à Châteauroux réservera son pesant d’adrénaline avec un peloton lancé à 70 km/h dans l’avenue de La Châtre où sera jugée l’arrivée. 

Le Cher d’ouest en est

Le 2 juillet, la 7e étape partira de Vierzon, direction Le Creusot (71) et traversera d’ouest en est tout le département du Cher qu’elle quittera à Cours-les-Barres. Entre les deux, près d’une vingtaine de communes traversées et une mosaïque de paysages, depuis les confins forestiers de la Sologne jusqu’au bocage de la Vallée de Germigny, en passant par les grandes étendues cultivées de la Champagne berrichonne, sans oublier un passage au cœur de la cité berruyère. 

Côté découvertes et patrimoine, le public du Tour de France aura plein de bonnes raisons de prolonger son séjour en Haut-Berry. Les amateurs de savoir-faire et de patrimoine industriel pourront ainsi s’attarder à Vierzon, Foëcy, Mehun-sur-Yèvre, Berry-Bouy… où plusieurs musées, manufactures et artisans perpétuent la tradition porcelainière de la région. 

Vous êtes plutôt amateur de châteaux ? Qu’à cela ne tienne, le château-musée Charles VII de Mehun-sur-Yèvre, le Palais Jacques Cœur de Bourges ou le donjon de Menetou-Couture qui domine le Val d’Aubois depuis six siècles, devraient assouvir votre curiosité. 

Ou ce sont peut-être les espaces naturels préservés qui vous attirent ? Alors, empruntez le sentier de la Salamandre à Vierzon, découvrez le marais boisé du Val d’Auron, à deux pas de la cité berruyère, longez le canal latéral à la Loire à Cours-les-Barres… 

Vous l’aurez compris, il y a plein de bonnes raisons de venir en Berry applaudir les coureurs du Tour de France les 1er et 2 juillet prochains. Et même d’y rester un peu plus longtemps.

Palais Jacques Coeur

Liste des communes berrichonnes traversées par le Tour de France 2021.

Le 1er juillet dans l’Indre

Écueillé

Luçay-le-Mâle

Veuil

Valençay

Vicq-sur-Nahon

Baudres

Moulins-sur-Céphons

Levroux

Vineuil

Déols

Châteauroux

 

Le 2 juillet, dans le Cher

Vierzon

Foëcy

Mehun-sur-Yèvre

Berry-Bouy

Saint-Doulchard

Bourges

Saint-Germain-du-Puy

Moulins-sur-Yèvre

Nohant-en-Goût

Brécy

Villabon

Baugy

Villequiers

Chassy

Mornay-Berry

Saint-Hilaire-de-Gondilly

Menetou-Couture

Jouet-sur-l’Aubois

Cours-les-Barres

  • 3 juin 2021
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Aucun commentaire

J'ai découvert le Berry lors d'une pause en direction du Sud. Un havre de paix où j'ai pris racine et dont je continue de découvrir les richesses vingt ans après.


Ajouter un avis