Publié le 20 juin 2018

Jardins de Drulon

Piet Hendriks, lorsque Drulon rime avec passion

Depuis près de 20 ans, Piet Hendriks et sa femme Nanou accueillent le public en toute convivialité aux Jardins de Drulon. Les visiteurs peuvent alors profiter de ce Jardin Remarquable où les œuvres d’art s’épanouissent en symbiose avec la nature environnante.

Des Pays-Bas au Berry

Piet Hendriks

Piet Hendriks – © AD2T

L’histoire commence en 1992. Piet et Nanou Hendriks quittent leurs Pays-Bas natals pour la France. Dans leur pays d’origine, le couple avait un grand jardin privé et ne pouvait abandonner sa passion pour rien au monde. C’est ainsi qu’ils ont commencé à chercher un endroit où créer un nouvel écrin de verdure et faire s’épanouir leur attrait pour le jardinage.

Ayant rendu visite quelques fois à son frère habitant Meillant, Piet Hendriks a ainsi eu l’occasion de découvrir la région et en est tombé amoureux. « C’est comme un parc naturel » explique-t-il. C’est donc tout naturellement qu’il a voulu créer ses jardins dans le Berry, avec ses étangs et vallées qu’il chérie tant.

Il était une fois Drulon

Puis un samedi de 1998, Piet et Nanou ont trouvé Drulon. « C’était déserté, il n’y avait personne », précise-t-il. Tout était à refaire. Ils ont ainsi remonté leurs manches et se sont armés de courage et d’entrain pour faire émerger les jardins des 203 hectares de domaine. « On a pris 17 hectares pour faire les jardins : 4 hectares de jardins structurés et 13 hectares de nature », détaille-t-il. Le projet ayant pris forme, le couple a fini par l’ouvrir au public, pour le plus grand plaisir des amateurs de jardins.

Jardins de Drulon

Jardins de Drulon – © AD2T

Un jardin de passions

« J’adore les jardins et l’art », expose d’emblée Piet Hendriks. « Aux Pays-Bas, il existe déjà des jardins mêlant nature et art. Je me suis dit qu’on pourrait le faire ici aussi mais à une autre échelle, parce qu’aux Pays-Bas, les jardins sont souvent petits, le pays est beaucoup plus petit que la France bien sûr. » ajoute-t-il. Une fois Drulon trouvé, le couple s’est donc empressé d’inviter des sculpteurs de France et des Pays-Bas à venir exposer dans leurs jardins. C’est ainsi que le projet a pris forme.

Outre ces deux passions, Piet Hendriks et sa femme aiment recevoir et partager. « Il y avait une telle abondance qu’on pouvait partager, au lieu de laisser les choses se perdre », explique-t-il. Ainsi, les visiteurs peuvent se régaler des fruits et légumes du jardin, ainsi que profiter des graines qui leur sont offertes.

Jardins de Drulon

Jardins de Drulon – © AD2T

Des jardins aux ambiances uniques

À Drulon, les visiteurs cheminent entre 6 jardins aux atmosphères multiples. Tout commence au jardin floral, avec ses parterres colorés et ses fleurs embaumant l’air environnant. Un chemin de bois conduit ensuite au jardin de chambres et ses salles de musée verdoyantes. Après l’univers structuré du dernier espace s’érige le jardin sauvage, dont l’intervention humaine se veut plus subtile, l’intégrant parfaitement au bocage. Le jardin secret apparaît ensuite, entre nature et architecture traditionnelle berrichonne. Dans son prolongement se dessinent les lignes géométriques des vignes et des arbres fruitiers du jardin de Bacchus. Enfin, les promeneurs peuvent découvrir le jardin le plus récent : le jardin de Paeon et ses fleurs délicatement parfumées. La visite peut alors se terminer, les sens éveillés et les pensées vagabondes.

Jardins de Drulon

Jardins de Drulon – © AD2T

Infos pratiques :

Ouvert tous les jours du 15 avril au 1er octobre, de 10h à 19h30.
Tarifs : Adulte 9€, enfant 3€.
Site internet : www.drulon.com
Contact : info@drulon.com
02 48 56 65 96

  • 20 juin 2018
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Un commentaire
Chloé

Berrichonne et membre de Berryprovince, soyez surpris par notre territoire si attachant !


Commentaires - Un commentaire

Reverdy Michel -

Merci à Berry Province pour cette information. Dès la première occasion nous irons faire une visite à Piet Hendriks


Ajouter un avis