Publié le 24 juillet 2020

Vallée de la Creuse : l’alliance de la nature et de la culture

D’Éguzon à Saint-Gaultier en passant par Argenton-sur-Creuse, la partie indrienne de la Vallée de la Creuse offre un savoureux cocktail d’activités de plein air et de sites historiques, patrimoniaux et culturels, le tout dans une nature préservée.

Après avoir traversé le département auquel elle donne son nom, c’est dans le sud de l’Indre que la Creuse poursuit son cours. Au fil des millénaires, elle y a tracé une vallée qui constitue aujourd’hui l’un des haut-lieux touristiques du Berry, depuis Éguzon, à la frontière avec le département de la Creuse, jusqu’à Argenton-sur-Creuse et Saint-Gaultier, aux portes de la Brenne. Que vous soyez amateurs de nature et d’activités de plein air, ou plutôt friands d’histoire et de patrimoine, ce savoureux cocktail de nature et de culture vous séduira à coup sûr.

Lac d’Eguzon ©Nicolas Barraud

La plage de Chambon, Pavillon bleu depuis 2017

Ce n’est pas un hasard si, au XIXe siècle, la vallée de la Creuse fut l’une des destinations de prédilection des premiers peintres de plein air, inspirés par la beauté à la fois bucolique et sauvage des paysages. Parmi eux, Claude Monet, Théodore Rousseau, Armand Guillaumin y ont posé leur chevalet. La construction, à partir de 1926, de trois barrages hydroélectriques à Éguzon, Gargilesse et Ceaulmont, a apprivoisé le cours de la rivière et donné naissance à des sites propices à la baignade et aux loisirs nautiques. Le lac d’Eguzon, entouré de versants boisés, comporte à lui seul trois plages – Chambon, Bonnu et Fougères – dont la qualité de l’eau a été qualifiée d’ « excellente » par l’Agence régionale de Santé en 2019. Depuis 2017, la plage de Chambon arbore en outre le Pavillon Bleu, un label environnemental et touristique très convoité. En Berry, il s’agit du seul site à en bénéficier cette année. Les indices de présence de la loutre, les vols de faucons pèlerin ou l’observation récente de petits saumons tentant de remonter la rivière témoignent également de cette nature préservée, qui fait d’ailleurs l’objet de plusieurs périmètres de protection Natura 2000.

La Boucle du Pin vue de Ceaulmont ©Nicolas Barraud

Journées du Lac du 25 juillet au 9 août

Un réseau de plus de 1 000 kilomètres de sentiers balisés permettent de partir à la découverte de cet environnement remarquable, avec quelques paysages envoûtants à ne pas manquer : la Boucle du Pin, le Rocher de la fileuse avec vue plongeante sur Crozant, le
confluent de la Gargilesse et de la Creuse… Des VTT (disponibles en version électrique) sont en location à la base de plein air d’Éguzon, qui propose également un large éventail d’activités ludiques, selon vos envies et votre niveau de pratique : canoë-kayak, paddle,
escalade, tir à l’arc, voile, courses d’orientation, bateaux à pédales… Pour les amateurs de sensations fortes, plusieurs structures proposent également de la bouée tractée, du ski nautique et autres réjouissances. Et puis, cette année, les Journées du Lac, proposeront deux semaines d’animations culturelles et sportives, du 25 juillet au 9 août. Bref, impossible de s’ennuyer !

Village d’Argenton-Sur-Creuse ©Nicolas Barraud

Une destination de plus en plus prisée

Côté culture, histoire et patrimoine, la Vallée de la Creuse n’est pas en reste. Ses atouts en ont fait très tôt une terre d’élection pour les hommes. Le musée archéologique d’Argentomagus, à Saint-Marcel, raconte les premiers chapitres de ce grand livre d’histoire
locale, de la préhistoire à l’époque romaine. Erigé sur le site d’une ancienne cité galloromaine, il propose, depuis cette année, à ses visiteurs de la découvrir en réalité virtuelle et augmentée grâce à une application pour smartphone et tablette. À Argenton-sur-Creuse, le musée de la Chemiserie et de l’élégance masculine rappelle que l’industrie de la confection y fut florissante jusque dans les années 60, tandis qu’à Éguzon, le musée de la Vallée de la Creuse, dédié aux arts et traditions populaires, témoigne de la vie
quotidienne dans la vallée de la fin du XVIIIe au milieu du XXe siècle. À Gargilesse, village d’artistes et accessoirement l’un des « Plus beaux villages de France », avec son magnifique château et son église romane du XIIe siècle, vous marcherez sur les
traces de George Sand et des peintres de la vallée. Faites ensuite une pause à l’église de Ceaulmont et son point de vue immanquable sur la Boucle du Pin, ou à celle du Menoux, ornée de peintures murales modernes, empruntez le pont de bois couvert qui enjambe la Bouzanne au Pont-Chrétien-Chabenet, suivez le guide à Argenton-sur-Creuse, surnommée la Venise du Berry, ou dans l’ancienne ville fortifiée de Saint-Gaultier, laissez-vous électriser par le barrage d’Eguzon… Pour un après-midi ou une semaine, le choix est vaste et le public ne s’y trompe pas : la Vallée de la Creuse est aujourd’hui une destination de plus en plus prisée. « En 2019, 20 000 visiteurs ont poussé la porte de l’un des quatre bureaux de tourisme du territoire, à Eguzon, Argenton, Gargilesse ou Saint-Gaultier, indique Johann Francisco, directeur de l’office de tourisme de la Vallée de la Creuse. Et c’est sans compter le fait que de plus en plus de personnes se renseignent directement sur Internet. Le nombre de nuitées a de son côté augmenté de près de 30 % l’année dernière et la fréquentation des musées de près de 5 %… Dans la Vallée de la Creuse, tout est réuni au même endroit, pour la famille ou entre amis ».

Village de Gargilesse-Dampierre ©A²I

Alors, n’hésitez plus, faites le plein de Creuse… dans l’Indre bien sûr.

www.lavalleedelacreuse.fr/tourisme/

www.basepleinair-eguzon.com

  • 24 juillet 2020
  • personne(s) aime(nt) cet article
  • Pas de commentaire
Nicolas Barraud

J'ai découvert le Berry lors d'une pause en direction du Sud. Un havre de paix où j'ai pris racine et dont je continue de découvrir les richesses vingt ans après.


Ajouter un avis