Ce Parc Floral est une féerie de senteurs et de couleurs. Au gré de la promenade, le visiteur évolue dans une chatoyante variété de fleurs et d’arbres. Nouveauté 2024 : une immersion en 1900 dans les écuries du château.

Un parc au cœur du village

Créé il y a près de cinquante ans par Gilles de Brissac, le Parc Floral d’Apremont se présente comme un vaste écrin au cœur d’un village de style médiéval labellisé “Plus Beau Village de France”. Le jardin reprend les codes des jardins anglais avec un gazon permettant de lier toutes ses parties et plus particulièrement les mixed-borders. Les visiteurs sont alors amenés à voyager d’univers en univers. On retrouve également des touches de jardin à la française avec des topiaires en forme de cône, très structurées et un grand travail de taille sur les arbres et arbustes. Le jardin a aussi de nombreuses consonances exotiques grâce aux diverses installations : un pont pagode chinois, un pavillon turc, un belvédère russe. Les huit panneaux à l’intérieur du belvédère racontent le voyage autour du monde des “Pulcinelli”, polichinelles de la Comédie Italienne. Ils sont l’œuvre de la faïencerie Montagnon, à Nevers et ont nécessité plus de 10 ans de travail.
Avec les cours d’eau qui traversent le parc, le visiteur est emporté aux quatre coins du monde, mêlant poésie et rêverie. Les couleurs et formes multiples étayent le jardin et donnent envie de (re)découvrir à chaque saison les 1500 espèces de plantes qui composent le parc.

Des inspirations du monde entier

Gilles de Brissac, fondateur du parc, grand amoureux de jardins et de voyages a créé le parc floral à son image. Il fait voyager le visiteur dans différentes ambiances, faisant du parc un tour du monde à lui seul. Le parc a ouvert ses portes au grand public en 1976 après de nombreux travaux et aménagements. La création du parc a engendré de multiples travaux pour créer une cascade, une vallée barrée pour permettre à l’eau de se déverser dans une succession de petits étangs, des prairies transformées en pelouse, des massifs et mixed-borders ombragés par des arbres rares. Le créateur s’est notamment inspiré du “jardin blanc” à Sissinghurst en Angleterre, en créant son propre jardin accueillant les visiteurs avec des arbustes et plantes vivaces à fleurs blanches ou aux feuillages argentés. Au printemps, ce sont les longues grappes des glycines de Chine et du Japon qui entraînent les visiteurs sous une voûte odorante : cytises, clématites et acacias roses se succèdent.

Horaires d’ouverture du 30 mars au 06 octobre 2024
Lundi Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Mardi Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Mercredi Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Jeudi Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Vendredi Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Samedi Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Dimanche Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Horaires d’ouverture du 12 octobre au 13 octobre 2024
Samedi Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Dimanche Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Horaires d’ouverture du 19 octobre au 20 octobre 2024
Samedi Ouvert
Dimanche Ouvert
Horaires d’ouverture du 21 octobre au 25 octobre 2024
Lundi Ouvert de 14h à 18h
Jeudi Ouvert de 14h à 18h
Mardi Ouvert de 14h à 18h
Mercredi Ouvert de 14h à 18h
Vendredi Ouvert de 14h à 18h
Horaires d’ouverture du 26 octobre au 27 octobre 2024
Samedi Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Dimanche Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Horaires d’ouverture du 28 octobre au 01 novembre 2024
Lundi Ouvert de 14h à 18h
Jeudi Ouvert de 14h à 18h
Mardi Ouvert de 14h à 18h
Mercredi Ouvert de 14h à 18h
Vendredi Ouvert de 14h à 18h
Horaires d’ouverture du 02 novembre au 03 novembre 2024
Samedi Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Dimanche Ouvert de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30

Coordonnées

Ouvert. Ferme à 18h30
Le Bourg
18150 APREMONT-SUR-ALLIER
Calculer mon itinéraire
Les Jardins Secrets du Cher @ Création Ad2T

Nouveauté 2024 : le parcours immersif dans les écuries “Le Grand Départ”

Nichées au cœur du bourg d’Apremont-sur-Allier, les écuries du château d’Apremont servent aujourd’hui de cadre à un parcours immersif qui entraine les spectateurs au début XXème siècle, époque des voitures à cheval mais aussi des toutes premières automobiles. Le visiteur part à la rencontre d’Eugène et d’Antoinette Schneider, alors châtelains, mais aussi de leur personnel de maison qui s’active pour préparer leur départ pour Paris… Avec « Le Grand Départ », vous êtes invités à faire un saut en 1900, accompagnés par des personnages hauts en couleurs et des décors impressionnants.

C’est pour raconter la Grande Époque, période d’effervescence marquée par l’industrialisation galopante, et pour mettre en scène une magnifique collection de calèches du XIXème siècle que le parcours-spectacle « Le Grand Départ » a été imaginé. Le visiteur pénètre dans les écuries et, par un jeu de mécanisme étonnant, est projeté à l’été 1900. Il est accueilli dans un vieux cinéma par Marcel, projectionniste, et, confortablement installé dans des banquettes d’époque, il part à la rencontre d’Eugène et d’Antoinette Schneider, alors propriétaires du Château d’Apremont. Eugène Schneider, maître de forges et grand industriel de son temps, doit se rendre à Paris pour inaugurer son propre pavillon à l’exposition universelle de 1900.

Le visiteur se lève et au fur et à mesure d’un parcours de 30 minutes, rencontre toutes les personnes qui s’activent pour préparer ce départ. Il y a d’abord Madeleine, fidèle femme de chambre de madame, sympathique mais étourdie qui court beaucoup pour parer à ses oublis. Il y a également Albert, premier cocher, qui s’occupe des attelages et l’irrésistible duo que forme le palefrenier Alphonse avec Victor, son fils, le garçon d’écurie. Le visiteur s’arrête également devant la forge pour voir à l’œuvre Gaston, maréchal Ferrand bourru au fort accent Berrichon, et Pierrot, son assistant. Les chevaux sont mis à l’honneur tout au long de ce parcours-spectacle. Le spectateur fait la connaissance de Daisy, charmante jument, de Rayon d’or, le fougueux cheval d’Eugène Schneider et de Prince, un adorable poulain qui vient tout juste de rejoindre les écuries d’Apremont.

Porté par une technologie de pointe et des décors réalistes, « Le Grand Départ » est donc une plongée dans la vie bouillonnante du château et des écuries d’Apremont au début du XXème siècle, qui s’adresse à toute la famille. Que l’on soit grand ou petit, on rit, on découvre des savoir-faire et on s’émeut devant des personnages attachants. Une nouveauté 2024 à ne pas rater !  


Ce contenu vous a été utile ?